Les troubles digestifs

Les personnes que j’accompagne en naturopathie présentent très souvent des problèmes digestifs, associés ou non à d’autres problèmes de santé.

L’intestin est aujourd’hui considéré comme le deuxième cerveau : en effet, un réseau de plusieurs centaines de millions de neurones est logé dans notre ventre, le long de notre tube digestif. Appelé également “le système nerveux entérique”, ce réseau contrôle de manière autonome certaines fonctions vitales (le péristaltisme, la sécrétion d’enzymes, d’hormones, intervient dans l’absorption des nutriments, etc)..

Les études sur le microbiote intestinale et la fonction digestive globale sont en plein essor. On sait déjà que de nombreuses pathologies trouvent leur origine dans notre intestin.

Cibler la cause

Les causes sont nombreuses. Mon travail est d’abord d’explorer les recherche médicales qui ont été faite à ce sujet. En effet, l’accompagnement en naturopathie ne se substitue pas à la consultation d’un médecin.

Avoir un diagnostic précis et validé par un médecin et des examens médicaux sera donc essentiel pour permettre une approche pertinente en naturopathie, en complément d’un suivi médical.

Les troubles digestifs sont nombreux, certains touchent simultanément plusieurs parties de l’appareil digestif, alors que d’autres n’affectent qu’une seule partie ou qu’un seul organe.

Symptômes communs des troubles digestifs :

  • Diarrhée ou constipation

  • RGO (Reflux gastro-oesophagien)

  • Eructations

  • Douleurs abdominales de la sphère haute, moyenne ou basse de l’abdomen

  • Ballonnements

  • Gaz

  • Perte d’appetit

  • Nausées

• Dyspepsie (digestion difficile et douloureuse (région supérieure de l’abdomen) • Etc.

Les troubles fonctionnels digestifs représentent 30 à 50 % des motifs de consultations chez le gastro-entérologue. Les causes possibles de ces troubles sont nombreuses.

Comme le disait Hippocrate, père de la médecine, il est essentiel de rechercher la cause de la cause et donc d’explorer le passé de l’individu pour remonter à l‘origine du problème.

Le syndrome de l’intestin irritable (SII)

Le syndrome de l’intestin irritable est fréquent dans l’ensemble de la population. C’est l’affection la plus fréquemment diagnostiquée par les gastro-entérologues. C’est également un motif fréquent de consultation chez le médecin généraliste.

Symptômes

Il provoque des gaz, des ballonnements, une alternance de constipation et de diarrhée (ou l’un des deux principalement), une hypersensibilité digestives, des douleurs abdominales chroniques, très souvent une sensibilité au gluten, au sucre, et/ou au lait. Il peut aussi provoquer des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fatigue, etc. Des carences nutritionnelles peuvent s’installer progressivement.

Les causes possibles sont multifactorielles

On retrouve notamment une hypermerméabilité intestinale et donc une dysbiose intestinale (déséquilibre du microbiote), une anomalies motrices au niveau de l’intestin grêle, de mauvaises habitudes alimentaires, le stress, la présence d’un SIBO/IMO ou d’une candidose, une infection intestinale (bactéries, parasites, etc), un déficit, une malabsorption ou un excès d’acides biliaires, certains traitements comme les laxatifs, etc.

Coordonnées

Angélique Caubrière

NATUROPATHE À VANNES

Cabinet de soinsQuartier Tohannic
2 rue du Père Alphonse Pillon
56000 Vannes

06 44 04 24 49